Corine Fiorenti

Thérapie d'exposition prolongée : qu'est ce que c'est ?
Comment ça marche ?

Versailles Mai 2024

La thérapie d’exposition prolongée (PE) est aujourd’hui le traitement le plus efficace pour les troubles liés à un traumatisme et au stress post traumatique (TSPT).Cette thérapie vise à soigner les personnes et à traiter afin de dépasser les souvenirs traumatiques. De plus, un des piliers de la thérapie d’exposition prolongée (PE) aide le patient à acquérir de nouvelles compétences d’adaptation. Vous allez apprendre et développer des compétences. Enfin la thérapie PE est structurée et comprend généralement entre 10 à 18 séances. Dans un premier temps elle réduit les symptômes du TSPT, de l’anxiété et de la dépression résultant d’événements traumatisant. En effet, l’anxiété, la dépression, les troubles obsessionnels compulsifs sont les comorbidités les plus fréquentes des traumatismes. Mais ce ne sont pas les seules. Vous pouvez aussi souffir de dissociation, de troubles du sommeil, de cauchemars….

Qu’est-ce que la thérapie d’exposition prolongée ?

La thérapie d’exposition prolongée (PE) est un type de thérapie d’exposition utilisée pour traiter des affections liées à un traumatisme comme le stress post traumatique . Il s’agit d’exposer progressivement les personnes aux déclencheurs associés au traumatisme tout en leur apprenant des stratégies d’adaptation pour gérer leur détresse. Grâce à une exposition répétée, les individus peuvent réduire leurs réactions de peur et d’anxiété, entraînant la diminution de la sensibilité aux souvenirs ou aux déclencheurs traumatiques. Ce processus est aussi connu sous le nom de désensibilisation systématique .

À quoi sert la thérapie d’exposition prolongée PE ?

L’objectif de la thérapie d’exposition prolongée est d’aider les individus à affronter et à traiter leurs symptômes de TSPT.  Ainsi, les soins permettent de réduire l’impact du traumatisme sur leur fonctionnement au quotidien. La recherche et les nombreux essais clinique montrent les effets bénéfiques de la thérapie sur la réduction de la gravité des symptômes du TSPT. Les effets sont particulièrement probants sur les pensées intrusives , les pensées suicidaires,  les comportements d’évitement et l’hyperexcitation. C’est pourquoi, la thérapie aide les individus à confronter leurs souvenirs traumatiques, en les exposant progressivement à des stimuli qui y sont liés. Aussi, au fil des séances l’approche structurée permet une accoutumance et une restructuration cognitive.

Il est prouvé que la thérapie d’exposition prolongée peut aider à soulager les symptômes suivants :

  • Pensées ou souvenirs intrusifs de l’événement traumatisant, pensée suicidaires
  • Terreurs nocturnes, cauchemars et flashbacks en relation avec le traumatisme
  • Éviter les situations ou les lieux qui rappellent à l’individu le traumatisme
  • Hypervigilance ou être constamment sur ses gardes
  • Pensées ou croyances négatives sur soi-même ou sur le monde
  • Difficulté à dormir, troubles de l’endormissement ou à se concentrer, problèmes d’attention
  • Sentiments de détachement ou d’engourdissement émotionnel

La thérapie d’exposition prolongée est-elle efficace ?

Dans les faits, la thérapie d’exposition prolongée est l’un des traitements les plus étudiés dans les soins du TSPT. Bien que peu connue en France. Pourtant, c’est LA plébicité par APA (American Psychology association) qui la classe comme la thérapie la plus efficace et la recommande en cas de troubles de stress post traumatique. Cette place d’honneur est étayée par de nombreux essais cliniques. Aussi il est maintenant avéré qu’elle est un traitement efficace pour les symptômes liés à un traumatisme. 

Bien que l’efficacité soit prouvée pour la majorité des personnes souffrant du TSPT. Néanmoins les résultats obtenus peuvent varier en fonction des symptômes et des circonstances spécifiques de chaque individu. 

De plus, des recherches montrent également que la psychoéducation et l’activité physique sont particulièrement efficace pour les personnes ayant vécu un traumatisme. D’ailleurs que se soit pour le personnel militaire particulièrement concerné, le personnel de santé exposé (chirurgiens, médecins, soignants urgentistes, travailleurs sociaux…) et le personnel de secours (pompier, police…), ou toute autre personne ayant subi un traumatisme… 

À quoi s'attendre pendant une thérapie d'exposition prolongée

Dans la pratique, la thérapie d’exposition prolongée commence généralement par une évaluation complète de la personne. C’est pourquoi les premiers échanges sont particulièrement importants. De plus il sera alors partagé les objectifs de traitement individuel. Au cours des séances suivantes, les individus sont progressivement exposés à des souvenirs et à des situations traumatisantes.  Ces expérimentations se déroulent dans un environnement sûr et contrôlé.  Au préalable la personne acquière des capacités d’adaptation afin d’apprendre à gérer ses réactions émotionnelles. Pour finir, le traitement se termine par une évaluation des progrès et sur les stratégies permettant de maintenir les acquis dans le futur.

Voici donc un résumé des détail des étapes du processus de thérapie d’exposition prolongée : 

Evaluation

Au cours de la phase d’évaluation initiale de votre thérapie d’exposition prolongée, le thérapeute recueille des informations sur vos antécédents traumatiques. C’est pourquoi il se centre sur vos symptômes et ce qui vous fait souffrir. A partir ce premier recueil d’informations, le thérapeute vous propose des objectifs de traitement. Cela permet d’adapter le plan de traitement a vos besoins spécifiques. Car vous êtes un individu est singulier avec des  expériences de vie uniques.

Psychoéducation

La psychoéducation est une partie essentielle du processus, dans lequel le thérapeute vous éduque aux mécanismes qui se sont mis en place. Ceette étape vous permet de comprendre le fonctionnement des troubles de stress post traumatique TSPT. Cela comprend notamment l’impact du traumatisme sur votre cerveau et sur votre corps. La psychoéducation inclut aussi de comprendre en quoi  la thérapie d’exposition se justifie pour vous. De plus, cela vous aide a comprendre l’impact du traumatisme sur votre vie actuelle et à « normaliser »  votre expérience. C’est pourquoi, l’accent est aussi mis sur vos capacités à développer votre propre compréhension du processus thérapeutique.

Exercices d'exposition

Les exercices d’exposition imaginaire impliquent de revisiter et de raconter l’événement traumatisant en détail. Vous pourrez au choix utiliser des descriptions verbales, écrites. Cela vous permet de vous confronter et de traiter vos souvenirs traumatisants dans un environnement sûr et contrôlé. De plus  vous pourrez mesurer la réduction progressive de votre détresse, associée aux événements.

Exercices d'exposition in vivo 

Les exercices d’exposition in vivo consistent à faire progressivement face à des situations ou à des activités que vous redoutez et evitez. En effet ces expériences vous font vivre de peurs qui sont directement liées à vos traumatismes. En vous exposant progressivement à ces situations, vous allez apprendre qu’elles ne sont pas aussi dangereuses qu’on peut le croit. Ces prises de conscience et expositions progessives réduisent progressivement vos comportements d’évitement.

Entrainement ou pratique entre les séances 

Les devoirs à la maison ou entrainements jouent un rôle crucial dans la thérapie d’exposition prolongée. Ils impliquent la mise en pratique des compétences acquises en thérapie en dehors des séances.  Que cela concerne les séances d’exposition imaginaires ou la participation à des tâches d’exposition réelles. Ces missions contribuent à renforcer l’apprentissage et la généralisation des compétences. Ce qui facilite grandement la progression en thérapie et vos progrès dans votre vie quotidienne.

La thérapie d’exposition prolongée implique généralement au moins 10 à 18 séances. Généralement la fréquence est hebdomadaires. Nous vous recommandons de choisisir un professionnel de la santé mentale ayant une bonne connaissance clinique des psycho traumatisme et de la pratique des singularités de cette thérapie. Il est à noté que le processus exact et l’ordre des étapes citées peuvent varier légèrement en fonction de vos besoins et de l’approche thérapeutique que thérapeute aura évalué pertinent à votre situation singulière. 

Thérapie d'exposition prolongée en pratique

La thérapie d’exposition prolongée implique généralement au moins 10 à 18 séances. Généralement la fréquence est hebdomadaire. Nous vous recommandons de choisisir un professionnel de la santé mentale ayant une bonne connaissance clinique des psycho traumatisme et de la pratique des singularités de cette thérapie. Il est à noté que le processus exact et l’ordre des étapes citées peuvent varier légèrement en fonction de vos besoins et de l’approche thérapeutique que thérapeute aura évalué pertinent à votre situation singulière. 

Techniques de thérapie par exposition prolongée

La thérapie d’exposition prolongée utilise plusieurs techniques clés afin de vous aider à affronter et à traiter vos traumatisme. Ceux-ci incluent l’exposition imaginaire, l’exposition in vivo, des exercices de respiration et le traitement des souvenirs et des émotions traumatiques. Ces techniques sont conçues pour vous aider à surmonter l’évitement. Ainsi cela va réduire l’impact de vos symptômes liés au traumatisme.  Et en fin de compte, vous allez améliorer votre fonctionnement et votre bien-être global.

C’est pourquoi, les techniques thérapeutiques utilisées dans le traitement par exposition prolongée comprennent :

Déclarations personnelles positives

Les déclarations personnelles positives impliquent de vous encourager à remettre progressivement en question vos discours intérieurs négatifs. Afin de les remplacer par des pensées positives et plus responsabilisantes. Ceci est utilisé pour promouvoir la guérison en vous aidant à développer une vision plus positive et réaliste de vous même. Ainsi que des expériences traumatisantes que vous avez traversé. Des exemples de déclarations positives incluent « Je suis en sécurité » et « Je peux gérer ça ».

Restructuration cognitive

En fait, la restructuration cognitive consiste à identifier et à remettre en question vos pensées négatives ou déformées. Et à les remplacer par des pensées plus réalistes et positives. Ainsi cette approche et le soutien de votre thérapeute favorise la guérison. Vous serez accompagné à développer des modes de pensée plus sains qui peuvent réduire l’impact de vos pensées et des émotions liées au traumatisme. Des exemples de restructuration cognitive en PE peuvent inclure l’identification et la remise en question de vos croyances telles que « le monde est complètement dangereux » ou « je suis définitivement condamnnée par mon traumatisme »….

Hiérarchies

Les hiérarchies impliquent la création d’une liste de situations ou d’activités liées à l’événement traumatisant que vous avez évité en raison de vos peur et de votre anxiété. Ainsi ces situations ou activités sont classées par ordre de difficulté. Puis elles sont hiérarchisées de la moins difficile en bas et la plus difficile en haut. Vous serez ainsi guidé à progresser progressivement dans la hiérarchie. Nous commençerons par l’élément le moins difficile et en progressant jusqu’au plus difficile.

Les hiérarchies sont utilisées pour promouvoir votre guérison et vous aider à faire face aux situations et aux activités que vous redoutez le plus. Nous allons ainsi reduire vos évitements et les comportements d’évitement associés. Car en définitive sans que vous en soyez toujours conscient ces attitudes entretiennent souvent vos symptômes du TSPT.

Prévention de l’exposition et de la réponse

La prévention de l’exposition et des réponses consiste à vous exposer progressivement aux situations ou activités redoutées. En définitive, nous mettons ici en application les situations identifiées dans le travail des hiérarchies. Vous serez soutenu afin de vous empêcher d’adopter des comportements d’évitement ou des comportements de sécurité. Ceci est utilisé pour favoriser votre guérison. En vous aidant à apprendre que la situation ou l’activité que vous redoutez n’est pas aussi dangereuse que vous la perçevez. Ces nouveaux comportements vont réduire vos réactions d’anxiété face à cette situation ou activité. Le travail se fait au fil du temps et à votre rythme.

Exposition imaginaire

L’exposition imaginaire implique de revisiter et de raconter l’événement traumatisant. Ceci est aussi utilisé pour favoriser vos progrés vers la guérison. Cela  vous  permet de vous de confronter et de traiter vos souvenirs traumatisants. Les experiences se déroument dans un environnement sûr et contrôlé. vous pouvez mesurer vos progrès en réduisant progressivement la détresse quiest associée. C’est pourquoi, associer une exposition imaginale à une exposition in vivo peut être particulièrement efficace. Pour réduire vos symptômes de TSPT.

Exemples de thérapie d'exposition prolongée

La thérapie d’exposition prolongée a été utilisée avec succès dans diverses situations et pour différents types de traumatismes. Des exemples de son application incluent le traitement des survivants d’agression sexuelle, des anciens combattants souffrant du TSPT, des personnes qui ont vécu des catastrophes naturelles et de celles qui ont subi des procédures médicales traumatisantes.

Voici quelques exemples de ce à quoi pourrait ressembler une thérapie d’exposition prolongée :

Thérapie d'exposition prolongée pour un soignant souffrant du TSPT

Dans ce scénario, une thérapie d’exposition prolongée implique une approche structurée pour aider le soignant à affronter et à traiter ses expériences traumatisantes lors des ses activités professionnelles. Cela peut inclure une exposition imaginaire, où le soignant raconterait et décrirait de manière vivante ses souvenirs traumatisants. Cette exposition a ce qui le fait souffrir se déroule dans un environnement sûr et favorable. D’un autre côté,  les exercices d’exposition in vivo eux peuvent impliquer de faire progressivement face à des situations qui déclenchent la peur ou l’évitement lié à un traumatisme. Ainsi cela peut être la visite de lieux de soins ou la participation à des activités liées à la mort ou des diagnostic impliquant un pronostic vital.

Le thérapeute guide le soignant à travers des techniques de rééducation respiratoire pour gérer les symptômes d’anxiété et assurer une pratique régulière en dehors des séances de thérapie. Tout au long du processus thérapeutique, le soignant serait également encouragé à faire des entrainements. Comme travailler son exposition imaginaire pour renforcer les apprentissages et développer la généralisation des compétences.

Thérapie d'exposition prolongée pour les survivants d'agression sexuelle

La thérapie d’exposition prolongée pour les survivants d’agression sexuelle peut commencer par un récit verbal de l’expérience traumatisante. Après cela, le survivant serait encouragé à affronter les situations qu’il évite depuis son traumatisme. Ainsi, la thérapie d’exposition commence souvent par une brève exposition au souvenir du traumatisme. Cela se passe lors d’une séance avec un thérapeute. Au fil du temps, le niveau d’exposition augmente, permettant au survivant de revisiter progressivement le souvenir et de se sentir plus à l’aise pour le gérer. La thérapie d’exposition in vivo pourrait impliquer de faire face à des situations redoutées telles que se rendre à des réunions sociales, être seul avec des inconnus ou porter certains types de vêtements.

Cette confrontation progressive aux situations redoutées est complétée par des exercices de respiration et une restructuration cognitive pour atténuer les symptômes d’anxiété et faciliter la réintégration progressive du patient dans sa vie quotidienne normale.

Thérapie d'exposition prolongée pour la dépression post-partum

Pour la dépression post-partum, la thérapie d’exposition prolongée pourrait commencer par encourager la mère à se souvenir des événements traumatisants liés à ses symptômes. Cette phase de la thérapie peut inclure de se rememorer le processus d’accouchement ou d’autres facteurs de stress importants. La narration inclut de se reconnecter aux moments ayant conduit à l’apparition de sa dépression. Après avoir raconté verbalement le traumatisme, la thérapie d’exposition in vivo implique par exemple une exposition accrue à des situations ou à des activités qui déclenchent des symptômes de dépression à un niveau confortable pour la mère. Cela peut inclure des actes de base comme prendre soin du bébé, quitter la maison ou s’engager dans des activités affectueuses avec le bébé et/ou ses proches.

Grâce à ces étapes, la mère finit par apprendre à mieux faire face aux défis qui accompagnent le fait d’être une nouvelle maman. Avec le temps, la mère serait mieux équipée pour gérer le stress de la maternité avec une nouvelle détermination, une meilleure humeur et une réduction des sentiments de tristesse, d’anxiété et de chagrin.

Points forts de la thérapie par exposition prolongée

L’un des points forts de la thérapie d’exposition prolongée est de relancer la capacité d’adaptation à différentes expériences de traumatisme. Les thérapeutes peuvent adapter la thérapie. Et ceux en fonction des antécédents traumatiques uniques de l’individu, de ses symptômes et de sa préparation à l’exposition. En proposant une approche structurée mais flexible, l’PE permet aux individus de confronter et de traiter leur traumatisme dans un environnement sûr et favorable. Cette approche personnalisée augmente la probabilité de résultats positifs dans le traitement des troubles de stress post traumatique TSPT.

Inconvénients de la thérapie par exposition prolongée

Un défi considérable de la thérapie d’exposition prolongée est qu’elle oblige l’individu à revisiter des souvenirs traumatisants, ce qui peut être extrêmement pénible. Il n’est pas rare que les patients résistent au traitement, aient du mal à faire leurs entrainements entre les séances ou se retirent de la thérapie (drop out). Il est important que le thérapeute fournisse un soutien tout au long du processus thérapeutique, modifie la thérapie en fonction des besoins de l’individu et de sa préparation à l’exposition. Un défi therapeutqiue majeure est aussi répondre à tout problème de sécurité que rencontre la personne.

Un autre enjeu de la thérapie par exposition prolongée est l’engagement requis pour que la thérapie soit efficace. La spécificité de la thérapie implique un engagement de temps considérable, car elle nécessite généralement des séances hebdomadaires d’une durée de 60 à 90 minutes chacune pendant plusieurs mois. De plus, les entrainements à faire pendant et entre les séances sont nécessaires pour désensibiliser la réponse au traumatisme et réduire l’anxiété. Il est essentiel que les individus soient disposés à s’engager dans le travail requis pour que la thérapie réussisse.

La thérapie d’exposition prolongée est-elle le bon choix pour vous ?

Lorsque vous envisagez une thérapie d’exposition prolongée, il est important de consulter un professionnel de la santé mentale pour déterminer si c’est le bon choix pour vos besoins individuels. Les facteurs à prendre en compte peuvent inclure le type et la gravité de votre traumatisme, vos compétences personnelles et vos capacités d’adaptation, ainsi qu’un diagnostic de comorbide complet.

Si vous avez des antécédents de traumatismes graves, tels qu’être confronté à la guerre ou une agression physique ou sexuelle. Vous pouvez bénéficier d’une thérapie d’exposition prolongée. De plus, si vous êtes atteint de TSPT et que vous êtes motivés à vous engager dans des thérapies basées sur l’exposition. Cela  necessitera que vous soyez pret à vous engager dans des activités d’entrainement entre les séances. Ainsi vous pourrez être un bon candidat pour ce traitement. Cependant, les personnes aux prises avec des comorbidités importantes, telles qu’une dépression majeure ou une toxicomanie, peuvent avoir besoin d’un soutien thérapeutique supplémentaire ou d’approches thérapeutiques alternatives.

Conclusion sur la thérapie d’exposition prolongée

La thérapie d’exposition prolongée se révéle être une approche efficace et éprouvée pour le traitement des troubles liés aux traumatismes. Tels que le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Que ce soit en présentiel ou à distance, cette thérapie offre des bienfaits significatifs pour les patients. En recréant de manière sécurisée et contrôlée les situations traumatiques, elle permet aux individus de traiter et de réduire progressivement leurs symptômes, améliorant ainsi leur qualité de vie.

Les séances en présentiel offrent un cadre structuré et un contact direct avec le thérapeute, favorisant une alliance thérapeutique forte et une supervision immédiate des réactions émotionnelles. Cette approche permet également d’intégrer des techniques de relaxation et de régulation émotionnelle en temps réel, soutenant ainsi le patient dans sa progression.

D’autre part, la thérapie d’exposition prolongée à distance, rendue possible par les avancées technologiques, présente des avantages non négligeables. La thérapie en ligne offre une flexibilité accrue, permettant aux patients d’accéder à des soins de qualité depuis le confort de leur domicile. Cette modalité peut être particulièrement bénéfique pour ceux qui éprouvent des difficultés à se déplacer ou qui vivent dans des zones éloignées où l’accès aux soins spécialisés est limité. De plus, les séances à distance maintiennent l’efficacité thérapeutique grâce à l’utilisation de la communication à distance et interactifs.

En conclusion, que ce soit en présentiel ou à distance, la thérapie d’exposition prolongée demeure une intervention thérapeutique essentielle pour les personnes souffrant de traumatismes. En offrant des options adaptées aux besoins individuels des patients, elle permet une prise en charge flexible et efficace. Facilitant ainsi leur chemin vers la guérison et la résilience.

 

Mathilde M.
Mathilde M.
01/05/2024
Corinne est très disponible et permet de retrouver un équilibre rapidement grâce à ses outils et connaissances. Elle possède de très nombreuses ressources pour pallier à différents types de problèmes et sait s'adapter rapidement. Très humaine avec un réel sens de l'écoute, je la remercie énormément pour son précieux travail.
Grégoire Bourdin
Grégoire Bourdin
30/04/2024
Super expérience avec Corine, dès le début elle à très bien compris ce que je ressentais et ce qui me bloquait ! Après seulement une séance j'en voyais déjà les résultats ! Je recommande vivement !
Nina-Marie Ferreira
Nina-Marie Ferreira
16/04/2024
Madame Fiorenti a été d'une grande aide pendant quelques mois, elle a été à l'écoute et m'a beaucoup aidé à porter un œil différent sur ma situation. Merci encore 🙏
Julie BALDECK
Julie BALDECK
11/04/2024
Très bonne écoute et disponibilité merci
cedric brinda
cedric brinda
06/03/2024
Merci vous êtes un bon psy. Vous m'avez aidé à me retrouver et je vous en remercie énormément.
marie line tadros
marie line tadros
08/02/2024
Je remercie Mme Fiorenti pour son professionnalisme et la qualité de son écoute. Je recommande vivement.
Djé Rajito
Djé Rajito
26/01/2024
Extrême gentillesse, grande écoute et de bons conseils. Pas toujours facile le suivi psychologique, la motivation mais son approche, différente de ce que j’ai connu avant m’aide et plus détendu (vivre l’angoisse quand elle arrive, ressentir ce que le corps dit/réagit). Merci à Corine. 😀
marine guillet
marine guillet
21/12/2023
Madame Fiorenti est une très bonne psychothérapeute. Après des années en suivi de CMP, j ai trouvé une personne qui m écoute et bienveillante. Elle me donne des objectifs, me motive et me soutient+++. Je le recommande vivement.
'Delphine Bonneton
'Delphine Bonneton
05/09/2023
Très bonne psychologue, à l'écoute et rassurante. Je suis en suivi chez elle depuis quelques mois et je ne peux que vous la recommander. Dès la première consultation, elle a su créer un environnement sécurisé et chaleureux qui m'a immédiatement mis à l'aise. =)
Mathilde Mougnaud
Mathilde Mougnaud
30/08/2023
Psychologue remarquable, par qui je suis suivie actuellement. Qui met à l’aise et me guide dans mes projets et mon relationnel. Adopte des méthodes de jeux de rôle, de pleine conscience, de méditation. Je conseille vivement !