Corine Fiorenti

Qu'est ce que la confiance en soi? [+9 conseils de psy pour la développer]

Versailles Février 2023

La confiance en soi est un concept psychologique apparu depuis les 50 dernières années qui développe l’idée, qu’une bonne confiance en soi conduit à de meilleures performances et à une vie  épanouie et réussie. A contrario une faible estime de soi, un manque de confiance favorise les troubles de santé mentale ou émotionnels pouvant aller jusqu’à la pathologie. Vous trouverez 9 conseils de psy pour développer votre confiance en vous.

Si nous croyons en nous-même nous pouvons risquer la curiosité, l’émerveillement, le plaisir spontané ou toute expérience révélant l’esprit humain et sa créativité.

Afin d’avoir une compréhension fine de ce qu’est la confiance ensoi. Il advient de bien différencier ces trois notions que sont l’estime de soi, la confiance en soi et l’efficacité personnelle. Ce sont des conceptes psychologiques qui ont été largement repris par le mouvement du développement personnel.

Les différentes nuances de la confiance en soi

Qu’est-ce que l’efficacité personnelle?

L’efficacité personnelle peut être définie comme la croyance qu’à une personne en sa capacité à influencer les évènements de sa propre vie. Elle peut ainsi se résumer sur la conviction d’être compétent à réaliser une tache ou un ensemble de taches spécifiques. Tandis que l’estime de soi repose sur l’idée de valeur. Ou la valeur propre qu’a un individu. Elle prends ses racines dans les expériences de vie de la personne.

Estime de soi

L’estime de soi quant à elle est considérée comme un trait de caractère et donc plus stable dans le temps. Elle peut se définir sur une échelle d’amour de soi ou auto compassion que la personne se porte à elle-même. Aussi nous pouvons associer une haute estime de soi à une meilleure santé, à une meilleure vie sociale. Mais aussi  au bien-être psychologique et mental. Cela confère une adaptation saine à la vie. Ce qui  protège la personne contre les troubles mentaux et les problèmes sociaux.

En cela l’estime de soi se compose de trois bases importantes :

  • C’est un besoin humain fondamental et vital. Il est essentiel à sa survie et à un développement normal et sain
  • L’estime de soi est associée à la richesse intérieur et au système de croyances. Elle demande de la conscience de soi.
  • Elle s’exprime à l’extérieur au travers des pensées, des comportements, des émotions et des actions de la personne.

La confiance en soi

C’est probablement le terme le plus connu des trois que ce soit en psychologie ou développement personnel. La confiance en soi est en fait le simple fait de croire en soi.  Une définition possible de  la confiance en soi serait la confiance qu’à un individu dans ses propres capacités à faire face avec succès aux défis et aux exigences quotidiennes. Lorsque la confiance en soi est ancrée dans la personne elle est source de bonheur en raison de la bonne appréciation de ses succès. Ainsi la personne connait ses capacités, et à l’énergie nécessaire pour s’engager dans  la réalisation de ses projets. En ce sens la confiance en soi est considérée comme une compétence plus large que l’efficacité personnelle. Elle se base et se construit aussi sur les expériences de la personne.

Conclusion sur la notion de confiance en soi

L’estime de soi et la confiance en soi, sont des besoins fondamentaux de chaque individu. Un personne a besoin à la fois de l’estime des autres mais aussi du respect de soi. Ces besoins doivent être satisfait pour qu’un individu grandisse et s’épanouisse dans la vie. En cela ces phénomènes psychologiques sont étroitement liés. Tous ont en commun de construire leur fondement dans le passé. Mais sont aussi tous tournés vers les performances futures de la personne.

Bonne estime de soi et confiance en soi sont également fortement liée au bonheur. Plus leurs niveaux sont élevés plus ils prédisent des niveaux élevés de bonheur. Il a même été démontré qu’une grande confiance en soi augmente les chances de survie après une intervention chirurgical ou une maladie grave. Enfin conscients de l’importance de ces impacts, il n’est pas étonnant que  les demandes de consultations sont nombreuses. Les patients souhaitent améliorer leurs compétences en estime de soi et confiance en soi et ainsi dans leurs capacités au bonheur.

Les 9 moyens de développer la confiance en soi

Comme vous l’aurez compris développer une image positive de soi, ne va pas être suffisant pour changer votre vie et votre quotidien. Ce n’est que la première étape. En revanche vous allez devoir travailler à développer des comportements positifs et productifs qui vous apporteront plus de satisfactions dans votre vie. Ainsi les expériences successives vont construire votre confiance en vous !

1. La dimension corporelle

Notre corps est notre véhicule terrestre. La manière dont on se tient influence d’une part notre état interne biologique, physiologique, mental et émotionnel. Il est aussi l’image que nous renvoyons au monde. 

Pour développer la confiance en soi nous allons rechercher qu’elles sensations nous font ressentir cette qualité d’être que nous souhaitons développer. Notre posture ne reflète pas seulement notre niveau de confiance mais aussi notre sécurité intérieure. 

En effet, votre posture renvoie des messages à votre cerveau, et change radicalement la façon dont vous vous sentez. Asseyez-vous droit, détendez-vous et souriez. Tenez-vous dans cette position un moment et ressentez le sentiment de puissance qui monte en vous. Ce message va progressivement être envoyé et s’imprimer dans votre cerveau. Jusqu’à devenir une habitude.   C’est ce que nous trvaillons en Gestalt-thérapie ou la dimension psychocorporelle occuppe une place importante.

2. La qualité de présence

Il est prouvé scientifiquement prouvé que la méditation dite de pleine conscience a des avantages significatifs pour votre bien-être physique et psychologique. Vous pouvez pratiquer la pleine conscience à tout moment et n’importe où. Vous pouvez commencer dès maintenant en suivant ces étapes :

Développer sa qualité de présence consiste à commencez à vous écouter et à observer votre environnement.

La première étape consiste à vous connecter à vos sensations corporelles, en sentant vos pieds et vos jambes, votre ventre et votre poitrine, vos bras, votre cou et votre tête.

Observez les mouvements de votre respiration, ainsi que les nombreuses sensations que vous ressentez.

Laissez vos yeux remarquer ce qui se trouve dans votre champ visuel, ouvrez vos oreilles pour entendent. Peut-être que les sensations de l’odorat et du goût viendront aussi.

Allez au-delà de ces simples sensations vous pouvez ressentir l’énergie, le calme ou les bruits qui vous entourent. Ressentez votre qualité de présence dans cet environnement.

3. Les capacités et compétences émotionnelles

Qu’est-ce que cela signifie? Parfois nous ressentons un peu de stress et cela peut être utile pour nous garder alerte. Pour nous donner une énergie supplémentaire nécessaire pour performer. Lorsque nous sommes conscient de nos émotions nous pouvons les transformer au service de la situation ! Savoir comment interagir avec les sentiments corporels augmentera votre présence plutôt que de la réduire. C’est une compétence qui  s’apprends.

4. L’entrainement

L’exercice physique a un effet puissant sur la confiance. L’exercice régulier libère des endorphines qui à leur tour interagissent avec le cerveau. L’activité modifie votre physiologie et produit un état d’esprit agréable. Lorsque vous pratiquez une activité physique vous vous verrez sous un jour plus positif.

5. La visualisation

Fermez les yeux et détendez complètement votre corps. Restez fermement connecté à la sensation de relaxation. Maintenant vous pouvez vous imaginer  par l’esprit faire ce qui vous est difficile. Par exemple vous pourriez vous visualiser parler devant la caméra ou faire toute activité pour laquelle vous aimeriez être plus confiant. Laissez les sensations d’une présence confortable envahir votre corps et votre esprit. Vous pouvez répéter cet exercice autant de fois que vous le souhaitez et ceux jusqu’à obtention du résultat souhaité.

6. Le processus : apprendre le risque et accepter l’échec

D’un premier abord, nous pensons souvent, que tout le monde est plus heureux, beau, créatif, réussi mieux, est plus en forme etc… que nous. Et notre dialogue interne conscient ou pas nous dit :  « Je ne suis tout simplement pas assez » bon pour être comme eux. Ce que nous n’avons pas tendance à considérer, c’est que l’échec est inhérent à l’accomplissement. Pour poursuivre nos objectifs, nous devons travailler dur et faire face à nos faiblesses. Même ceux qui sont exceptionnels dans certains domaines de la vie ont probablement des difficultés dans d’autres. Permettez-vous d’être un apprenant, d’être un novice. Ayez confiance dans le fait qu’il n’y a pas de mal à ne pas être parfait. Et cela n’enlève en rien le fait que vous soyez inspirant pour certaines personnes dans certaines situations.

Lorsque vous sortez de votre zone de confort, que vous commencez quelque chose de nouveau, vous élargissez vos propres limites. Et c’est justement le fait que vous réussissez quelque chose qui sorte de votre zone de confiance, qui vient renforcez votre confiance en vous.

7. Se fixer des objectifs clairs

Faire des progrès vers des objectifs personnellement significatifs est l’échafaudage sur lequel repose une saine confiance en soi.

Le système d’objectifs S.M.A.R.T offre une ligne directrice pour l’établissement d’objectifs: spécifiques, mesurables, atteignables, pertinents et limités dans le temps. Ce système est basé sur des recherches qui suggèrent que ces types d’objectifs conduisent à des réalisations plus grande, voir supérieure à ceux que vous vous étiez fixé. Il peut être utile de commencer grand en tenant compte de vos valeurs fondamentales et de vos objectifs de vie. Ensuite, vous pouvez décomposer les étapes concrètes pour y parvenir. Rédiger la liste de vos objectifs personnels est un excellent moyen de vous donner une ligne directrice.

« Le bonheur ne nous arrive pas simplement. C’est quelque chose que nous réalisons et cela provient du fait de faire de notre mieux »

8. Apprendre à s’aimer

Il est toujours agréable d’avoir des encouragements et de la reconnaissance des autres. Cependant, toujours rechercher l’approbation de l’extérieur de vous-même est un piège facile et périlleux qui vous rend dépendant. S’approuver et s’aimer soi-même en se disant des mots d’encouragements que nous aimerions entendre des autres, reste le meilleure moyen de gagner en confiance en soi. Cela permet de se féliciter selon nos propres critères de référence.

 

9. Donner et recevoir : demander de l’aide et offrir son aide

Beaucoup de personnes ont du mal à demander de l’aide par peur d’être rejetés ou d’être jugés comme incompétents. Dans les cultures occidentales, l’autonomie est très valorisée et empêche de demander de l’aide et de tendre la main aux autres. Et ceux, même si cela est nécessaire pour atteindre nos objectifs. Cependant, à l’inverse, une des caractéristique essentielle de la confiance en soi réside dans le fait d’être valorisé par les autres.

Un sentiment d’appartenance à notre système social est fondamental pour le bien-être personnel (Baumeister & Leary, 1995).

Selon Stephen Post, directeur de la Case Western Reserve University Medical School, il existe un lien profond entre le don, l’altruisme et le bonheur. Lorsque nous jouons un rôle positif dans nos familles, nos amitiés et nos communautés, nous nous sentons à juste titre bien dans notre peau. Nous sentons que nous remplissons un but plus important et plus significatif dans nos vies.

De plus une étude de Frank Flynn, professeur de comportement organisationnel à Stanford, a révélé que les gens ont tendance à sous-estimer la volonté des autres d’aider. Il dit que « nous devrions encourager les gens à demander de l’aide et non à supposer que les autres sont peu enclins à aider »

Enfin un bonne collaboration entre les personnes crée les résultats puissants. Lorsque nous tendons la main aux autres, nous pouvons voir nos efforts s’épanouir d’une manière que nous ne pourrions jamais atteindre par nous-mêmes. “Faire une gentillesse produit une augmentation saine du bien-être, de façon bien plus significative que tous les autres exercices que nous avons pu tester.”

Lorsque vous sortez de votre zone de confort, que vous commencez quelque chose de nouveau, vous élargissez vos propres limites. Et c’est justement le fait que vous réussissez quelque chose qui sort de votre zone de confort, que votre confiance en vous se renforce.

EN CONCLUSION: c'est un processus

L’essentiel est qu’un sentiment sain de confiance en soi n’est pas quelque chose que nous atteignons une fois pour toute. Et que nous conservons ensuite pour le reste de notre vie. Si vous êtes un parent, un enseignant ou quelqu’un d’autre qui interagit fréquemment avec les enfants, notez si vous essayez de renforcer l’estime de soi des enfants en les protégeant et en les félicitant.

Réfléchissez à comment vous encouragez votre enfant à apprendre de ses actions. Donnez-lui suffisamment d’occasions d’apprendre en toute sécurité malgré l’échec. Offrez-lui un espace pour développer son courage et exprimer son efficacité personnelle.

Peu importe leur confiance en eux, il y aura un moment où ils devront puiser en eux à la source des profondeurs de l’estime de soi, de la résilience et de la résolution de problèmes. Ils pourront alors naviguer avec succès dans un monde complexe et stimulant.

La confiance en soi croît et décroît et demande du travail pour se construire, se développer et se maintenir. Nous vivons tous des moments qui défient notre confiance. Cependant, lorsque nous comprenons les sources d’une saine confiance en soi, nous pouvons toujours travailler à la cultiver en nous-mêmes.

 

Que pensez-vous du défi que représente la construction de la confiance en soi ? Que pensez-vous de la construction de la confiance en soi dans l’éducation ? Quel est votre plus grand créateur ou briseur de confiance ? Faites-le moi savoir dans les commentaires ou en message privé.