Corine Fiorenti

Comment lâcher prise de vos blessures : 8 façons d'avancer

Versailles Février 2024

Lâcher prise des blessures que la vie vous inflige, y compris des personnes qui vous ont blessé. Cela peut impliquer d’accepter ce que vous ne pouvez pas contrôler, d’assumer ses responsabilités et de vous concentrer sur les leçons. De plus, demander de l’aide psychologique peut également être important pour vous aider à avancer dans votre vie et dépasser vos blocages psychologiques.

La plupart des gens se demandent, à un moment donné de leur existence comment abandonner un passé ou un événement douloureux. Il est naturel et normal de ressentir que votre douleur émotionnelle actuelle est liée à ce que vous avez vécu dans le passé. Mais même si le passé en est la cause, abandonner la douleur commence par se centrer sur le présent.

Aussi lâcher prise et abandonner les blessures du passé peut signifier différentes choses selon les personnes. Mais aussi des circonstances et les événements qu’elles ont vécu. Et surtout l’attitude qu’elles adoptent face à ces situations.

Peut-être pensez-vous que lâcher prise consiste à être capable de se souvenir d’événements ou de personnes sans ressentir la douleur. Peut-être pensez-vous qu’il s’agit d’oublier complètement ce qui vous est arrivé. Ou bien, que cela se mesure à votre capacité à passer à autre chose. Même si vous n’arrivez pas encore à oublier ou pardonner.

Quelle que soit la signification que vous accordiez à votre histoire et ce qui vous fait souffrir. Il est possible de vous libérer ce qui pèse sur votre cœur et qui encombre votre esprit. Vous pouvez guérir de vos blessures du passé et ces 8 conseils peuvent vous aider à avancer dans votre vie.

Pour apprendre à lacher prise et avancer dans votre vie, vous pourriez :
  • 1. Interroger votre rapport à vos blessures et à votre souffrance
  • 2. Donner de la place à l’expression de la souffrance
  • 3. Prendre vos responsabilités pour lâcher prise
  • 4. Oser la nouveauté
  • 5. Vous donner la priorité
  • 6. Quelles leçons avez-vous apprises?
  • 7. Accepter ce que vous ne pouvez pas changer
  • 8. Pensez au soutien professionnel en santé mentale pour lâcher prise

1. Interroger votre rapport à vos blessures et à votre souffrance

Parfois, lorsque vous avez souffert de votre passé ou d’événements récents, vous pouvez vous habituer et vous identifier à votre douleur émotionnelle:

  • Peut-être que cela vous rassure et vous est familier
  • Ou alors vous avez intériorisé votre souffrance et que c’est devenu une partie de votre identité
  • Par exemple rester en colère contre cette personne est confortable parce que vous pouvez ainsi garder vos distances.

Premièrement, les blessures que vous avez rencontré peuvent être réelles. De plus, s’éloigner des choses que vous ressentez depuis longtemps  et auxquelles vous pensez souvent peut être inconfortable. Vous pourriez prendre conscience que ce comportement est devenu une habitude. Peut être même une part de vous et donc de votre identité. 

Mais la guérison, vous permettra de retrouver la joie et la tranquillité d’esprit. Si vous voulez y parvenir l’étape du lâcher prise fait partie de votre chemin de vie.

Ce n’est peut-être pas votre cas, mais vous pourriez vous demander « pourquoi je ne peux pas lâcher prise ? »  ces questions peuvent vous aider à commencer à libérer votre passé :

  • Quels bénéfices secondaires ai-je à rester concentré sur ma souffrance ?
  • Est-ce que penser à ces événements passés m’empêche d’essayer de nouvelles relations ou de nouvelles situations ?
  • Évitez-vous de résoudre la douleur émotionnelle parce que cela signifierait d’abord d’y faire face et la traverser ?
  • Comment serait votre vie si vous laissiez le passé dans le passé ?
  • Que se passerait-il si vous adoptiez un rôle différent face à la situation ?

2. Donner de la place à l’expression de votre souffrance

Parfois, pour guérir, il faut d’abord se laisser traverser par la souffrance qui nous préoccupe. C’est pourquoi, retenir et bloquer vos pensées et vos émotions peut vous faire plus de mal à long terme. Ce qui va rendre le lâcher prise difficile. Surtout si ces événements passés et ces personnes sont omniprésentes dans votre esprit et vous font du mal.

Aussi les pensées négatives qui ruminent dans votre esprit peuvent affecter votre humeur, vos relations et même votre capacité à être productif et créatif.

C’est pourquoi, l’une des clés de votre guérison est d’essayer de trouver des moyens d’exprimer ce que vous ressentez. Cette attitude d’écoute de vos ressentis profonds vous permet de petit à petit libérer la charge émotionnelle. Et peut vous aider à arrêter de ruminer sans cesse.

Pensez à vous engager dans des activités qui vous offrent un espace sûr pour laisser libre court à l’expression de votre souffrance. Par exemple:

  • écrire un journal intime
  • écrire une lettre à la personne qui vous a blessé, sans l’envoyer
  • exprimer votre douleur par l’art ou le jeu si écrire ou parler est difficile pour vous
  • trouver un ami de confiance, un parent ou un thérapeute de confiance pour partager vos expériences, vos sentiments et ressentis
  • entreprendre une psychothérapie

3. Prendre ses responsabilités pour lâcher prise

Prendre ses responsabilités ne signifie pas que vous devez vous blâmer ou vous accuser pour les choses qui vous sont arrivées dans le passé. Il s’agit plutôt de réaliser combien d’énergie vous dépensez à vous souvenir ou ressentir des choses qui ne sont plus d’actualité dans votre vie. Et elles vous entravent dans votre présent et pour avancer. C’est aussi choisir de focaliser son attention sur d’autres choses plus constructives et épanouissante pour votre santé mentale.

Lorsque vous vous accrochez à vos blessures du passé, à des pensées négatives, à votre ressentiment ou à vos souvenirs blessants, vous revivez cette expérience douloureuse encore et encore. En conséquence, la souffrance finit par se renforcer et altérer votre mal être et votre santé mentale. C’est souvent le nid de troubles du comportement comme la dépression, le burn out, de l’anxiété, les peurs inconscientes, le trouble obsessionnel compulsif, la phobie, l’insomnie, l’addiction, l’hyperactivité, attaque de panique…. ou tout autre dérèglement émotionnel. Aussi, ces modes de fonctionnement vous maintiennent coincé dans le passé. Ce passé que vous ne pouvez pas changer. Et vous entrave a construire un futur épanouissant.

Prendre ses responsabilités, c’est aussi reprendre du pouvoir sur vous et votre vie. Parce que vous décidez que les autres ne contrôleront pas ce que vous ressentez ou ne vivront pas votre vie à votre place.

Peut-être que vous n’aviez pas votre mot à dire sur ce qui vous a blessé dans le passé, ou que vous n’aviez pas la possibilité de faire autrement à ce moment-là. Mais en vous concentrant sur aujourd’hui  vous retrouver un pouvoir d’action. Enfin vous pouvez choisir où focaliser votre esprit et votre cœur dans l’ici et maintenant.

Vous pourriez penser qu’il est difficile de modifier votre manière de voir les choses et c’est naturel et normal de penser ainsi. Souvent la douleur est si intense que vous ne pouvez pas vous empêcher de vous concentrer dessus. Ou peut-être que vous devez vivre avec les conséquences de certains événements de votre vie passée. Mais la guérison est toujours possible. C’est un choix qui vous appartient.

Enfin, si vous n’y parvenez pas seul vous pourriez envisagez de contacter un professionnel de la santé mentale. Il vous accompagnera à découvrir comment vous pouvez développer des mécanismes d’adaptation efficaces. Souvent, ce soutien thérapeutique peut faciliter la libération de vos blessures émotionnelles du passé. Vous méritez de dépasser vos blessures émotionnelles pour guérir et vivre avec plus de sérénité.

4. Oser la nouveauté

Se concentrer sur les événements passés peut laisser peu de place dans votre cœur et votre esprit pour de nouvelles expériences. Y compris celles qui pourraient vous apporter de la joie.

C’est pourquoi ne pas abandonner le passé peut vous rendre plus susceptible de passer à côté des bons côtés de votre vie.

Considérez ces étapes pour faire de la place au nouveau et libérer le passé :

  • fixer vous des objectifs personnels et professionnels à court terme
  • cultivez la gratitude afin de pouvoir vous concentrer sur le moment présent
  • évaluer la qualité de vos relations actuelles et choisir celles qui vous font du bien
  • s’engager dans un nouveau passe-temps ou une nouvelle activité
  • nettoyez et organisez vos espaces de vie afin de donner ou de jeter les objets qui ne vous servent plus
  • établir de nouveaux liens ou essayer de renforcer des relations occasionnelles qui ont le potentiel de devenir de belles amitiés
  • pratiquez la méditation pleine conscience Mindfullness pour apprendre à revenir au moment présent afin éviter que votre esprit s’égare dans le passé
  • s’engager à prendre soins de vous régulièrement
  • participer à des activités altruistes qui peuvent améliorer votre humeur en aidant les autres
  • identifier et se rapprocher de personnes positives et de mentor qui incarnent empathie et compassion

5. Vous donner la priorité

Se donner la priorité, c’est porter une attention prioritaire envers soi dans ses décisions. Aussi, cela peut commencer par réaliser que choisir ce qui est bon pour vous ne signifie pas que vous êtes égoïste.

L’exemple le plus parlant se trouve dans les consignes de sécurité des compagnies aériennes. En cas de dépresurisation la consigne est que vous devez vous sauver en premier. Et ceux  en appliquant votre masque à oxygène. Ensuite seulement vous pouvez aider les autres à mettre les leurs. C’est la même chose dans la vie. 

Car se donner la priorité peut également signifier récupérer votre pouvoir en laissant dans le passé ce qui vous fait mal et en vous concentrant sur la guérison aujourd’hui. En effet, il s’agit de réaliser que vous comptez.

Considérer:

  • suivre une thérapie pour découvrir comment abandonner le passé et la souffrance que vous avez vécue
  • fixer des limites avec d’autres personnes qui pourraient vouloir revivre ou discuter du passé alors que vous n’êtes pas prêt à le faire
  • prendre des décisions de vie qui vous permettent de vous sentir en sécurité, en paix ou heureux, même si les autres ne sont pas d’accord
  • recadrer les pensées qui peuvent augmenter votre anxiété ou votre tristesse pour vous concentrer sur les pensées qui peuvent vous donner de l’espoir
  • faire preuve d’autocompassion et de respect de soi

Se donner la priorité, c’est prendre soin de l’estime de soi. Cela peut également consister à explorer des moyens de trouver le pardon pour soi et ceux qui vous ont fait souffrir.

Se pardonner soi-même et pardonner aux autres est souvent associé à un plus grand bien-être psychologique. Car cela développe notamment une plus grande tolérance à l’incertitude et une plus faible tendance à éprouver de la colère.

6. Quelles leçons avez-vous apprises?

Qu’avez-vous appris sur les situations que vous avez vécu ? Sur les relations ? l’amour ? Sur vous-même et la vie? … grâce aux expériences qui vous ont blessées…

La première réponse à cette question sera peut-être de penser aux points négatifs que vous avez peut-être appris. C’est normal. Mais essayez de faire une pause et de prendre le recul nécessaire si telle est votre première réaction. Pour enfin envisagez de vous concentrer sur quelques leçons positives. Par exemple:

  • à quel point vous pouvez être fort et résilient : “Ce qui ne tue pas rend plus fort”
  • quelles personnes se sont présentées pour vous soutenir ou vous aider et vous ont prouvé que vous pouvez compter sur eux
  • les choses dont vous savez maintenant que vous ne voulez pas dans votre vie
  • les capacités d’adaptation que vous avez peut-être développées pour faire face aux défis de la vie
  • le sentiment que tout passe et que cela aussi passera

Cette liste n’est pas exhaustive et ne s’applique pas nécessairement à votre situation.

L’idée ici est d’identifier la force, les compétences, les connaissances ou la clarté que vous avez pu acquérir à la suite d’un événement douloureux. Se concentrer sur ces leçons apprises peut faciliter le lâcher prise.

7. Accepter ce que vous ne pouvez pas changer

L’une des raisons pour lesquelles vous pensez peut-être à des événements passés est souvent le besoin de revisiter vos choix passés ou ce qui aurait pu être différent.

Se concentrer sur les « et si » peut vous amener à vous engager de manière répétée dans les mêmes conversations intérieures et les mêmes scénarios. Mais réfléchir à ce qui s’est passé n’y changera rien. Vous n’avez aucun moyen d’action sur le passé.

Cela peut être difficile à accepter, mais apprendre à identifier les choses sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle peut vous aider à abandonner le passé.

Les « il faudrait » ou les « et si » ne changeront pas ce qui s’est passé. Le « ce qui pourrait » et « ce qui voudrait » peuvent vous aider à avancer et à porter votre regard vers des décisions quotidiennes qui affecteront votre présent et votre avenir.

8. Pensez au soutien professionnel en santé mentale pour lâcher prise

Que vous viviez avec un traumatisme, que vous souffriez d’anxiété ou de dépression ou d’un autre trouble de santé mentale. Que vous soyez confronté à du ressentiment relationnel, amoureux, un professionnel de la santé mentale peut vous aider à lâcher prise et à libérer votre souffrance psychologique et émotionnelle. 

Dans tout travail thérapeutique la notion de lâcher prise est présente. C’est une phase plus ou moins longue suivant les personnes et les circonstances de vie. Elle est particulièrement présente lors de deuil, divorce, perte, rupture (amoureuse, professionnelle, familiale…) Une fois cette phase passée, les sympômes se dissipent. Et les changements peuvent alors opérer. 

En résumé

Apprendre à lâcher prise est différent pour chacun et dépend de votre situation spécifique, de votre compréhension de ce qu’est réellement le lâcher prise. Mais c’est possible et cette une voie vers la guérison.

Exprimer ouvertement vos ressentis et émotions, vous permet de récupérer progressivement votre pouvoir et faire de la place à de nouvelles expériences. Vous pouvez ainsi  vous concentrer sur les leçons apprises et d’abandonner la souffrance psychique et émotionnelle.

Si vous avez du mal à lâcher prise, envisagez de demander l’aide d’un professionnel de santé mentale. Ils peuvent vous aider à explorer les causes, vos difficultés, les mécanismes mis en place et à développer des capacités d’adaptation plus appropriées. Ces nouveaux comportement seront mieux adaptés afin de développer une vie plus épanouie.

Nous contacter pour un accompagnement
✨06 64 90 34 45✨

Julie BALDECK
Julie BALDECK
11/04/2024
Très bonne écoute et disponibilité merci
cedric brinda
cedric brinda
06/03/2024
Merci vous êtes un bon psy. Vous m'avez aidé à me retrouver et je vous en remercie énormément.
marie line tadros
marie line tadros
08/02/2024
Je remercie Mme Fiorenti pour son professionnalisme et la qualité de son écoute. Je recommande vivement.
Djé Rajito
Djé Rajito
26/01/2024
Extrême gentillesse, grande écoute et de bons conseils. Pas toujours facile le suivi psychologique, la motivation mais son approche, différente de ce que j’ai connu avant m’aide et plus détendu (vivre l’angoisse quand elle arrive, ressentir ce que le corps dit/réagit). Merci à Corine. 😀
marine guillet
marine guillet
21/12/2023
Madame Fiorenti est une très bonne psychothérapeute. Après des années en suivi de CMP, j ai trouvé une personne qui m écoute et bienveillante. Elle me donne des objectifs, me motive et me soutient+++. Je le recommande vivement.
'Delphine Bonneton
'Delphine Bonneton
05/09/2023
Très bonne psychologue, à l'écoute et rassurante. Je suis en suivi chez elle depuis quelques mois et je ne peux que vous la recommander. Dès la première consultation, elle a su créer un environnement sécurisé et chaleureux qui m'a immédiatement mis à l'aise. =)
Mathilde Mougnaud
Mathilde Mougnaud
30/08/2023
Psychologue remarquable, par qui je suis suivie actuellement. Qui met à l’aise et me guide dans mes projets et mon relationnel. Adopte des méthodes de jeux de rôle, de pleine conscience, de méditation. Je conseille vivement !
Estelle Cabel
Estelle Cabel
30/08/2023
Très bonne psychologue, très a l'écoute et donne de très bon conseil. Je l a recommande vivement.